Marie

Chagnoux


Parution : Enseigner à l’université avec le numérique

décembre 16, 2017Marie Chagnoux0 Comments

Parution ce mois-ci de deux chapitres dans l’ouvrage collectif Enseigner à l’université avec le numérique, coordonné par Luc Massou et Nathalie Lavieille-Gutnik et paru chez Deboeck Supérieur, dans le prolongement du projet Sum-Tec.

  • « Ecologie numérique des enseignants-chercheurs : entre habitus pédagogique et bricolage personnel » (co-écrit avec Didier Baltazart)
  • « Usages du numérique : tentatives de coopération et logiques de don » (co-écrit avec Nathalie Lavielle-Gutnik)

A partir des entretiens réalisés dans le cadre du projet Sum-Tec, l’ouvrage vise à comprendre la place et la fonction occupées par les outils et ressources numériques dans les pratiques pédagogiques des enseignants-chercheurs à l’université.

Ecologie numérique des enseignants-chercheurs : entre habitus pédagogique et bricolage personnel

Le chapitre « Ecologie numérique des enseignants-chercheurs : entre habitus pédagogique et bricolage personnel « , co-écrit avec Didier Baltazart,  analyse les tensions entre usages assignés ou prescriptifs des outils numériques, et usages réels. En se fondant sur la notion d’écologie numérique personnelle, nous y expliquons comment les enseignants-chercheurs sont guidés, dans leurs environnements personnels d’enseignement (notamment avec l’exemple du diaporama et du forum), par une logique d’habitus et de bricolage personnels.

Usages du numérique : tentatives de coopération et logiques de don

Le chapitre « Usages du numérique : tentatives de coopération et logiques de don » illustre la force des normes dominantes, comme axe de compréhension des formes relationnelles entre enseignants et apprenants. Co-écrit avec Nathalie Lavielle-Gutnik,  il se consacre à l’analyse des pratiques de coopération dans lesquelles les enseignants-chercheurs interrogés s’engagent. Coopération empêchée, « sous-réserve » ou entre espoir et illusion, il montre ainsi qu’elles sont fondées sur une logique du don et contre-don qui semble constituer autant d’opportunités organisationnelles et d’innovations pédagogiques.


Leave a Reply